• Academia Christiana

Honneur à François-Aubert Gannat et rendez-vous à la victoire !




66% d’abstention aux Régionales et 67% aux Départementales, 87% chez les jeunes de 18 à 24 ans : record historique.


Dans mon canton, l’un des plus grands du département varois et l’un des plus densément peuplés aussi, incluant une grande partie du chef-lieu, traditionnellement à droite et plus, 19 000 personnes sur 29 000 ne se sont pas déplacées.


Il est frappant de voir que les élections les plus intéressantes d’un point de vue politique réaliste sont snobées par les Français. En effet, le Département et la Région ont des compétences en matière d’action culturelle, de gestion des collèges et des lycées, de l’organisation des transports, du développement urbain, du patrimoine, de l’orientation professionnelle… Autant de domaines où l’on peut élire des candidats courageux et enracinés, qui travaillent le terrain avec assiduité et que les partis, par souci du politiquement correct, tolèrent au niveau local mais dont ils ne permettraient guère l’ascension au plan national. Ainsi, les Français ont joyeusement ignoré une double-élection pourtant fondamentale, tant il ne faut laisser aucun pouce de terrain à l’ennemi.


Toutefois, ce constat est d’abord une réflexion militante qui ne viendrait pas à l’esprit de nos concitoyens. Pour la plupart, ces derniers ne se voient pas comme des « résistants ». Les masses ne font pas l’histoire. Voilà tout le drame de cet échec du RN, car, peu importe les calculs d’apothicaire pour démontrer que « l’on a progressé de 2 000 voix ici, et de 3 000 là-bas », il n’en reste pas moins que la vague bleu marine se fait toujours attendre. Après la digue macroniste, c’est la digue bleu cocu – la droite molle envers la gauche et dure envers les patriotes – qui s’est dressée devant l’héritière frontiste. Même en Provence, le RN et LR sont tout juste au coude à coude.


Enfin, saluons le score de Jean-Eudes Gannat et de Helen Tardiveau, en Maine-et-Loire, qui atteignent 3,15 % dans un contexte périlleux. Outre la Macronie et les partis de gauche résiduels, le tandem Gannat Tardiveau rivalisait avec le RN et une liste divers droite menée par un catholique traditionnaliste et une ancienne RN, le tout sous les insultes de la presse locale et la répression qui touche des jeunes de l’Alvarium, « coupables » d’avoir empêché la dégradation de leur local.


L’un d’eux, François-Aubert Gannat, militant dévoué, jeune marié et bientôt père de famille, est condamné à dix mois de prison ferme. A la différence des dealers et des violeurs, les patriotes peuvent être incarcérés pour une peine inférieure à deux ans ! Et si l’initiative Gannat-Tardiveau était la voie à suivre ?


Plébiscitons le courage d’une avant-garde passionnée comme l’Alvarium, qui produit des francs-tireurs capables d’agir partout, dans la rue comme dans les urnes.


Montrez votre soutien d’une manière concrète en écrivant à « Maison d’arrêt d'Angers, 1 Place Olivier Giran, 49100 Angers, M. François Aubert Gannat, Ecrou N°38 635. »


Et donnez, donnez, donnez ! Dieu vous le rendra : http://paypal.me/pools/c/8AoRR3cBEB



Julien Langella



Retrouvez tous les samedis, dans le Quotidien Présent, les réflexions inspirées par l’actualité à Julien Langella, cofondateur de Génération identitaire et membre d’Academia Christiana.


5, rue d’Amboise - 75002 Paris Téléphone : 01.42.97.51.30 W W W . P R E S E N T . F R redaction@present.fr - abonnements@present.fr #Jeuxolympiques #Tokyo #COVID19 #masque #Biélorussie #gifle #Macron #démocratie, #peuple #Loukachenko #Bigard #insulte #Véran #Buzyn #dictaturesanitaire




34 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout