top of page

La saison des champignons est (enfin) arrivée


L’automne est enfin arrivé et avec lui quelques produits caractéristiques de cette saison. Comment ne pas penser aux champignons ?


Une période pluvieuse suivie de quelques jours doux et humides est propice au développement des champignons. Ça tombe bien, la météo ressemble un peu à cela actuellement !


Si les plus fins gourmets (ou les porte-monnaies les mieux fournis) vont se jeter sur les cèpes ou les girolles, il est d'autres variétés. On dénombre en effet plus de 3000 variétés de champignons. Toutes ne sont pas comestibles, mais les sous-bois offrent une palette gourmande. A vous de partir à sa découverte.


Que dit la loi ?


Rappelons que la cueillette de champignons est autorisée dans les forêts domaniales (appartenant à l'État). La loi précise que la cueillette est possible dans le cadre d'une consommation familiale. Le prélèvement de 5 litres de champignon par personne et par jour est accepté, de quoi se faire quelques omelettes, salades ou garnitures ! Dans les forêts régionales, communales et privées, il convient de se renseigner sur la légalité de la cueillette. Autre précaution, on s'assure que notre forêt n'est pas occupée par des chasseurs.


Faire une promenade entre amis ou en famille tout en ramenant une partie du repas peut-être une bonne idée de sortie. Il convient donc de s'équiper de vêtements et de chaussures confortables et adaptés à la forêt et ne craignant pas la pluie. Un panier et un couteau seront vos principales armes pour la collecte. On bannit le sac ou les champignons s'écrasent et ne respirent pas.


L'heure de la cueillette !


On choisit en priorité les champignons qu'on connaît. On les prend lorsqu'ils sont de taille adulte et on est vigilant sur la méthode de prélèvement. C'est pourquoi il convient de ne pas enlever les grosses mottes qui entourent le champignon. On arrache le champignon fermement et délicatement, on ne laisse pas son pied en terre. Les champignons qui ont pris le gel, trop petits ou à l'aspect " bizarres" seront laissés en terre.


Pour les plus novices dans la cueillette de champignons, on peut être tenté d'utiliser une application sur téléphone intelligent pour identifier le champignon et savoir s'il est vraiment comestible. Cette démarche comprend quelques risques et l'œil aiguisé d'un mycologue (difficilement trouvable) ou d'un pharmacien (plus accessible) permet de séparer le bon grain de l'ivraie. Manger un champignon non comestible pourrait vous rendre malade ou accélérer votre chemin vers le jugement dernier ! Vigilance, donc.

Comment préparer ces champignons ?


Après les avoir lavés à l'aide d'un linge humide ou d'un petit bain d'eau pour les champignons les plus terreux, il est temps de les préparer !


Coupés en lamelles et sautés à la poêle avec de l'ail et de l'huile d'olive, ils pourront garnir une omelette ou accompagner des pâtes.

Les plus gros champignons peuvent être farcis et cuits au four.


Internet regorge de recettes et votre mamie en connaît certainement une qui dépote ! Soudoyez là et proposez nous sa meilleure recette, on l'a publiera.


Un accord champignons et vin ?


Il est difficile de proposer un accord unique. Un tartare de champignons s'accordera à merveille avec un vin blanc un peu floral. On pourra utiliser un vin rouge pas trop charpenté pour faire un œuf meurette par exemple. Ce site recense quelques accords intéressants à suivre pour les amateurs.


Il ne me reste qu'à vous souhaiter une bonne cueillette et un bon appétit !


Jean Ernice

0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page