© 2020 par Academia Christiana

  • François-Xavier Sedoux

Pourquoi les haïssez-vous ?


Lettre ouverte au secours catholique

Chers amis,

Vous avez choisi de participer, à votre échelle, au déplacement massif d’une population injustement chassée de chez elle.

Vous appuyez inconsciemment, en tout cas je l’espère, les génocidaires du Darfour et d’ailleurs. Vous acceptez comme un fait acquis qu’ils chassent des hommes de chez eux, loin de leur terre et de leur famille.

Pensez-vous à ce qui les attend ici, en Europe ?

Le chômage, la misère, les camps, les rixes, le rejet d’une population à laquelle on n’a rien demandé, l’exploitation par des transnationales et des trafiquants, nouveaux négriers.

Ils seront déracinés, jetés sans repère sur une terre qui n’est pas la leur, loin de leur culture, de leurs traditions.

Leur souhaitez-vous de devenir des hommes sans passé, au futur résumé par une misère, peut-être matériel, certainement moral ?

On ne peut pas prétendre respectez les peuples si on les prive de leur identité culturelle, de leur terre, où d'une vie avec leur peuple. Ce besoin fondamental est constamment rappelé par l’Église : « vivre dans sa patrie est un droit primordial de l’homme1 » disait saint Jean-Paul II.

Par vos actions, uniquement destinées à fixer ces hommes en France, vous violez la charité le plus élémentaire, qui serait de tout mettre en œuvre, afin qu’ils puissent retourner chez eux, dans leur pays pacifié, où ils pourront mener une vie bien plus digne que celle qui les attends ici.

Interrogez-votre conscience.

Est-il juste et digne de votre part d’œuvrer à l’exil sans espoirs de retour de ces millions de personnes ?

Je finis en priant pour que cette missive porte du fruit et que vous vous convertissiez à la défense du bien commun.

In Christo.

1. Discours au IVe Congrès mondial des Migrations, 1998

#Egliseetimmigration #catholiquesetidentitaires

332 vues