top of page

🍴 Et si vous rejoignez le cercle des gastronomes pressés ? pour une alimentation saine


Pour une alimentation saine
une alimentation saine

Les somptueux festins de fin d'années à peine digérés, il est bon de rappeler qu'il est primordial de bien manger toute l'année. Esquissons quelques pistes ensemble pour une alimentation saine


Constat


L’alimentation représentait 38% de dépenses des foyers en 1960, elle n'en représente plus qu'une vingtaine de pourcent aujourd'hui. Derrière ce chiffre, l'arbitrage des consommateurs vers plus de loisirs. On ne conseillera jamais assez à nos lecteurs de faire le tri dans leurs dépenses et de supprimer les abonnements aux services de vidéos à la demande. 


Une autre donnée à prendre en compte est l’accroissement du nombre de pauvres en France avec pour conséquence de plus en plus de personnes qui ont du mal à se diriger vers une alimentation saine.


S’interroger sur l’alimentation est donc d'importance. Par ailleurs, la volonté étatique actuelle d'attaquer Academia Christiania me pousse à proposer une vision de la cuisine qui est mienne et qui ressemble à ce qu'on enseigne chez AC. À rebours des balivernes avancées sur certains plateaux télés… Voyons comment mieux s’alimenter lorsqu'on est jeune et que l'on vit seul !


Commençons par un constat : les étudiants qui cumulent études et emploi sont la seule catégorie qu'on puisse croire lorsqu'elle avance manquer de temps pour cuisiner. C'est toutefois bien souvent un argument fallacieux, les longues cuissons nécessitant généralement peu de surveillance. 


Il est en revanche vrai qu'il est difficile de manger équilibré et de se préparer des petits plats mijotés lorsque l'on vit seul. C'est là qu'on peut envisager la formation de cercles amicaux d'échange de plats. 


Le principe est simple, quelques amis se réunissent pour créer un cercle informel d'échange culinaire.


Première étape : constitution de groupes 

Le groupe doit répondre à plusieurs impératifs, être de taille raisonnable ( 6 personnes maximum). Le groupe doit vivre à distance raisonnable ou avoir un lieu de ralliement qui convient à tous. Les membres du groupe s’engagent mutuellement.


Deuxième étape : se procurer des moyens de conservation

Acheter ou récupérer des boîtes ou des moyens de transporter la nourriture (sacs conservation, etc). 


Troisième étape  : Définir les tâches, le budget de chacun et les menus. 

On respecte la saisonnalité. On essaie de se fournir de façon maligne en choisissant des produits qui peuvent bénéficier de promotion par exemple. On divise ensuite les plats pour les amis participants au cercle. La cuisson d'une cuisse de poulet est aussi longue pour une que pour quatre, autant donc cuisiner en quantité. 


Une personne peut préparer une soupe, un autre peut préparer une sauce bolognaise, un autre un bœuf bourguignon, un autre encore un riz sauté, ou bien quelques légumes, on peut faire un gâteau, une tourte etc. Il peut aussi être décidé de n'avoir qu'un plat échangé par semaine et que le cuisinier soit tournant.


Les personnes plus à l'aise en cuisine préparent les plats plus compliqués et peuvent même convier un camarade pour lui montrer comment faire.  Lors de l'échange des plats, on équilibre les comptes et on rapporte les éventuelles boîtes vides en vue des prochains échanges.

Il convient de faire attention un minimum à la chaîne du froid !


À ceux qui pensent que c'est beau sur le papier, mais un brin irréaliste, je répondrais que j'ai personnellement fait ce cercle culinaire pendant plusieurs mois. En cas de démarrage chaotique, n'oubliez pas que la communication est la clé de tout !


À vos fourchettes !


Vous pouvez nous envoyer les photos et recettes de vos meilleurs plats !


Jean Ernice 


Posts récents

Voir tout
bottom of page