top of page

🌞 La beautĂ© sauvera le monde, confĂ©rence de Victor Aubert


đŸ€ Aidez-nous Ă  former les cadres de la reconquĂȘte :

⭕ https://www.academiachristiana.org/dons


Conférence "La beauté sauvera le monde" de Victor Aubert, président d'Academia Christiana à l'ouverture de la XIÚme université d'été en août 2023.


En choisissant ce thÚme, il nous a semblé que nous avions tous besoin, en tant que jeunes militants chrétiens, de mener une réflexion de fond sur la culture.


Il s’agit d’une part de rĂ©habiliter la mĂ©ta-politique Ă  savoir qu’on ne peut gagner le combat politique sans mener aussi un combat culturel.


Mais plus profondĂ©ment il s’agit aussi d’un combat Ă  mener sur nous-mĂȘme. Voulons-nous ĂȘtre des individus dĂ©racinĂ©s, insensible Ă  la beautĂ©, Ă©loignĂ©s de Dieu oĂč sommes-nous prĂȘt Ă  faire l’effort de retrouver dans nos vie les porte d’accĂšs Ă  cette sensibilitĂ© qui nous Ă©lĂšve ?


Nous sommes nombreux Ă  avoir un sacrĂ© travail Ă  faire sur nous mĂȘme. Il ne s’agira d’ailleurs peut-ĂȘtre du travail de toute une vie. Mais une chose est sĂ»re, il faut y rĂ©flĂ©chir sĂ©rieusement.


Dans son ouvrage, La restauration de la culture chrétienne - John Senior nous invite à renouer avec la lenteur, le travail manuel, le chant, la vie de famille, à nous éloigner des écrans pour retrouver une vie qui a du sens.


"La beauté sauvera le monde"


Cette formule est empruntĂ©e Ă  Dostoievski dans son roman l’Idiot. Quel sens pouvons-nous lui prĂȘter ?

Il ne s’agit pas ici simplement de la beautĂ© physique, celle d’une femme par exemple, alors mĂȘme que Mychkine - le personnage du roman l’Idiot - y est fort sensible.


« La pensĂ©e principale du roman c’est reprĂ©senter un homme positivement beau. » DostoĂŻevski ajoute ceci : « Le beau est l’idĂ©al, or l’idĂ©al, le nĂŽtre ou celui de l’Europe civilisĂ©e, est encore loin d’ĂȘtre Ă©laborĂ©. Il n’existe au monde qu’un ĂȘtre absolument beau, le Christ, de sorte que l’apparition de cet ĂȘtre immensĂ©ment, infiniment beau est certainement un infini miracle. »


Alors comment la beautĂ© pourrait-elle sauver le monde ? Surement trĂšs mal si on l’assimile Ă  un romantisme fleur-bleu. Non l’attention au soin vestimentaire et Ă  la dĂ©coration intĂ©rieure ne suffira pas Ă  sauver le monde.


Il faut considĂ©rer la beautĂ© dans un sens beaucoup plus profond. Rappelons-nous que chez les grecs ce qui est beau est bon et rĂ©ciproquement. La recherche de la beautĂ© n’est pas purement esthĂ©tique, elle est aussi Ă©thique.


0 commentaire
bottom of page