• Academia Christiana

"L'abeille une espèce en voie de disparition "

Vendredi 18 septembre ; coup de théâtre ! Le président de la

société Alter Christophe Béchu, qui est aussi le maire actuel de

la ville d’Angers, a déposé une demande d’expulsion de

l’Alvarium et de ses membres qui occupent illégalement un

bâtiment laissé à l’abandon depuis plusieurs années.


Après avoir fait les gros titres tout aussi faussés les uns que les

autres : « opération coup de poing de l’Alvarium », « des

passants pris à partie par des militants » … l’Alvarium ne

s’avoue pas vaincu pour autant et compte bien faire entendre la

légalité de leur combat pour la préférence nationale. Après un

passage dans le bâtiment, nous avons pu constater le travail

titanesque réalisé par l’Alvarium pour le remettre en état. Jean

Eudes Gannat président de l’association angevine ainsi qu’un

militant ont accepté de répondre à nos questions.


1. Pourriez-vous nous présenter brièvement l’Alvarium ?

L’Alvarium est un centre communautaire d’action sociale et

culturelle. Depuis maintenant quatre ans, nous organisons des

maraudes, des distributions alimentaires pour des foyers en

difficulté, des conférences, des activités sportives, de

l’humanitaire en Arménie, des actions visant à découvrir ou

défendre le patrimoine…


2. Pouvez-vous nous expliquer l'occupation de l'immeuble

ainsi que les actions que vous y menez depuis 2 ans

jusqu’au passage de l’huissier conduisant à un certain

engouement politique ?

Nous dérangeons à Angers. L’établissement local (partis,

presse, maçonnerie, lobbies financiers et antifascistes) veut

nous faire taire à tout prix.

Notre action met en exergue leurs échecs et leurs mensonges.


Dans ces conditions, la découverte de notre occupation non

conforme leur déplait.

Trouvé dans un état déplorable et inhabitable, tout en étant

discret et efficace nous avons investis du temps, de l’argent de

la motivation pour rénover les lieux. Notre occupation si longue

de l’immeuble montre bien l’intérêt que le propriétaire portait à

son bien.

Nous relogeons des français, les voisins ne se sont jamais

plaints en deux ans. Nous ne droguons pas ; en bref, nous

représentons une opposition crédible qu’ils détestent et veulent

faire disparaître.

C’est pourquoi après avoir plaqué (puis relâché sans frapper)

deux gauchistes venus provoquer et arracher nos banderoles,

nos militants on fait quarante-huit heures de garde à vue. Le

procureur réclamait un emprisonnement préventif qu’ils n’ont pu

éviter que grâce à la combattivité de leurs avocats…


4. N'y a-t-il pas ici une stratégie politique de la part de

Christophe Béchu suite à la présentation aux élections

partielles pour la circonscription Maine et Loire ?

De manière évidente, tout ce qui contribue à réveiller les

français et dénoncer le système leur déplait. Dans ces

conditions la candidature de Jean Eudes Gannat leur fait peur.

Non pas qu’il ait de grandes chances d’être élu pour cette fois ;

simplement parce qu’ils refusent que nous nous adressions à

nos compatriotes et que la presse puisse nous interroger.

Pour eux nous sommes des ennemis à abattre à tout prix.


5. Que répondez-vous à ceux qui vous disent qu'il faudrait

pour légitimer votre action être dans la légalité ?

Nous répondons que ni les premiers chrétiens, ni Sainte

Jehanne d’Arc, ni les chouans, ni les Résistants que les

gaullistes idolâtrent, ni les combattants pour l’Algérie Française

n’étaient dans la légalité.

Depuis Antigone de Sophocle, les européens savent que

légalité ne veut pas dire moralité… N’en déplaisent aux

bourgeois de droit amoureux de l’ordre établi : faire entrave à

l’IVG est un délit et dénoncer clairement l’immigration aussi…

Les lois de la République ne sont respectées que par ceux qui

l’aiment, et elles ne s’appliquent ni aux immigrés, ni aux

grosses puissances financières Dans ces conditions, nous

assumons certaines entorses à la légalité.


6. Comment entendez-vous en répondre devant la justice

et réussir à maintenir votre immeuble face à la pression

médiatique, les manifestations antifascistes actuelles et le

joug de la justice ?

Nous ferons un maximum pour opposer une résistance

pacifique et juridique mais nous ne nous faisons pas d’illusion ;

même si nous hébergeons de gens précaires (dont un enfant

de 8 ans) ils ne nous pardonneront pas d’appliquer la

préférence nationale et de dénoncer la spéculation et l’usure.

Nous nous attendons à des procédures

d’exception de la part du Système qui laisse pourtant prospérer

les squats d’extrême gauche malgré les plaintes des voisins, le

trafic de drogue et la présence d’immigrés clandestins… Mais à

vrai dire qu’importe ?

Nous n’arrêterons pas le combat. Entre eux et la France c’est

une lutte à la mort. Et celle-ci nous rend joyeux.


Qui aura le dernier mot ? République française sera tu

complaisante a l'égard de tes citoyens, toi qui proclame si fort

liberté, égalité, FRATERNITÉ !!



448 vues
  • Flickr - White Circle
  • YouTube - White Circle
  • Tumblr - White Circle
  • Twitter - White Circle
  • Facebook - White Circle
  • Pinterest - White Circle

© 2020 par Academia Christiana